© Carole & Pascal Pelletier
Carte du brésil avec localisation de la région du Pantanal

Le Pantanal est un écosystème unique au monde, qui couvre une surface grande comme la moitié de la France. La majeure partie se situe au Brésil, bien que l'immense marécage déborde sur les territoires bolivien et paraguayen. A la saison des pluies, d'octobre à Mars, les rivières des hautes terres environnantes se déversent dans le Pantanal, inondant sa majeure partie la moitié de l'année. Ce régime d'inondations régulières a rendu improbable toute tentative d'activité humaine, laissant cette région sauvage, hostile, superbe, devenir naturellement un formidable refuge pour quantité d'espèces. La montée des eaux réapprovisionne le sol en nutriments, les poissons se multiplient et les marécages fournissent aux animaux d'excellentes niches écologiques et un réservoir inépuisable de nourriture. Le Pantanal forme ainsi le paradis des oiseaux migrateurs ou de proie, et de nombreux animaux de taille (jaguars, iguanes, pumas, loups à crinière, fourmiliers géants, singes noirs hurleurs, caimans, capybaras, anacondas...etc).

Le Pantanal est une vaste plaines de 230.000 km2, à cheval sur les états du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul (respectivement un tiers, et deux tiers). Tout autour, des montagnes ou plateaux: au nord la Sierra dos Parecis et la Sierra do Roncador, contreforts du large plateau central ; la Sierra do Maracaju à l'est et au sud, et à l'ouest le Chaco bolivien. En fin d'année, d'octobre à mars, quand le ciel s'éffondre, les pluies ruissellent de ces hautes terres et viennent remplir cette gigantesque cuvette, d'une déclivité quasi nulle, faisant déborder le Rio Paraguay et ses affluents. La région noyée sous trois mêtres d'eaux n'est alors qu'un entrelac de rivières et de lacs dont les quelques ilôts servent de refuges aux animaux. Les portugais arrivés à la saison des pluies avaient d'abord pris le Pantanal pour une mer, qu'ils nommèrent Xaraés. A partir d'avril c'est la décrue, les eaux s'évacuent par le Rio Paraguay vers le sud Asuncion et au delà l'océan Atlantique.

Le Pantanal est sans doute le meilleur endroit d'Amérique du sud pour observer la vie sauvage en liberté, on y dénombre une quantité impressionnante et variée d'oiseaux, de mammifères et de reptiles. Même si beaucoup de ces espèces se retrouvent dans d'autres régions (dont bien sûr le bassin amazonien), c'est ici dans ces espaces découverts de savanes et ces cours d'eau tranquilles qu'ils sont le plus faciles à observer.

Carte du nord du Pantanal avec la piste "Transpantaneira" que nous suivons de Poconé à Porto Jofre.