Date
Notre journée
Météo du jour
Lien vers Photos
17.07.2014

Nous sommes de bonne heure à l'aéroport de Sydney pour notre vol de retour vers Paris. Tout d'abord 10 heures de vol jusqu'à Canton en Chine, puis après 4h00 d'attente à l'aéroport, un vol de 13 heures jusqu'à Paris.

Notre grand voyage est terminé. Nous avons fait 32500 km sur 6 mois, soit une moyenne de 180 km par jour. Nous avons vus de superbes paysages sur les trois pays.C'est une expérience inoubliable. En attendant le prochain voyage........

16.07.2014

Ballade en bord de mer dans la réserve de Casuarina, à Lee Point. Nous rejoignons ensuite l'aéroport de Darwin où nous prenons un vol pour Sydney où nous passons la nuit.

Km total parcourus en Australie continentale : 13 650 km

15.07.2014 Nous passons la matinée dans le jardin botanique de Darwin, qui présente principalement des plantes tropicales du fait du climat local. Nous visitons ensuite le centre ville de Darwin, peu intéressant architecturalement du fait que la plupart des batiments anciens ont été détruits avec le cyclone de 1974. Nous faisons un peu de shopping avant de rejoindre le camping.

33°C

14.07.2014 Ballades dans la réserve de East Point au nord-ouest de Darwin, où nous avons la chance de voir un oiseau que nous cherchions dans le coin : Brève iris (voir photo). Nous visitons ensuite le musée du Territoire du nord, qui présente des collections d'art aborigène, d'histoire naturelle et maritime et une expo sur le cyclone Tracy qui dévasta Darwin le 24 décembre 1974 et où 30000 des 40000 habitants de l'époque furent évacués après le cyclone, la ville étant complétement dévastée, sans eau, électricité et tout à l'égout. En plus, une exposition temporaire sur Wallace, un naturaliste du 19ème siècle qui a développé une théorie sur l'évolution similaire et simultanée à celle de Darwin (comme c'est Darwin qui publia en premier, c'est lui qui est le plus connu). L'expo est trés intéressante.
13.07.2014 Nous retournons à Fogg dam où nous faisons une belle ballade dans la forêt pluviale tropicale. Nous rejoignons ensuite Darwin, la capitale du Territoire du nord, où nous allons passer les derniers jours de notre voyage. Ballade sur le front de mer.
12.07.2014 Ballade dans la réserve de Berry Springs, où un petit sentier passe par différents habitats de la région et finit prés de la rivière Berry aux beaux reflets verts. Nous visitons ensuite le parc animalier du Territoire du nord, qui présente les différents milieux du Top End avec la faune et flore correspondante. Il y a des volières, des aquariums, des enclos pour dingos le tout dans un grand espace naturel fait de forêts, de marais, de billabong...
11.07.2014 Journée dans le parc national de Litchfield, où il y a plusieurs chutes d'eau. Nous nous balladons sur deux sentiers, le premier suivant une petite rivière avec des trous d'eau où il est permis de se baigner. Le deuxième vers un point de vue sur une haute cascade qui continue ensuite le long de la rivière en amont de la cascade où on peut voir des palmiers cycads que l'on ne trouve que dans le Top End (région de Darwin). L'après-midi est toujours chaud (nous pensons que cela durera jusqu'à la fin du voyage), et nous rejoignons donc le camping vers 15h.
10.07.2014 Ballade à la fraicheur du matin prés du billabong de Mamukala, où nous voyons pas mal d'oiseaux dont quatre espèces de diamant (voir photos pour trois d'entre eux). Nous faisons ensuite la route jusqu'à Batchelor, village d'entrée du parc national de Litchfield que nous allons visiter demain. En cours de route, nous traversons une grande zone de marais et nous arrêtons à Fogg Dam conservation reserve où il y a beaucoup d'oiseaux d'eau.
09.07.2014 Nous explorons la partie nord-est du parc, avec la rivière East Alligator. Première ballade dans une zone de rochers à strates multiples. Deuxième ballade sur un site avec des peintures rupestres aborigènes. Nous repassons ensuite à Jabiru voir la colonie de chauve-souris. Pour finir, arrêt à un observatoire qui donne sur le billabong de Mamukala. Nous rejoignons ensuite le camping pour passer l'après-midi à l'ombre, car avec la chaleur, c'est difficile de se déplacer. Le soir, alors que nous écrivons ces lignes, nous entendons les dingos hurler au loin.
08.07.2014 Ballade prés d'un billabong où nous voyons à nouveau de nombreux oiseaux, puis au bord de la rivière "Alligator east" où quelques crocodiles nagent et se dorent au soleil. Dans le village de Jabiru, qui est le seul village de Kakadu, nous voyons le dortoir des chauves-souris. On voit plusieurs femelles avec des jeunes. Comme il fait trés chaud, nous décidons d'aller au camping et de se poser à l'ombre tranquilles. Avec toute l'eau aux alentours, il y a beaucoup de moustiques, heureusement le camping car est équipé de moustiquaires et nous pouvons ouvrir des fenêtres sans être envahis.
07.07.2014 Au lever du soleil, nous faisons un tour en bateau de deux heures sur la rivière Yellow Water et les billabongs (étangs/marais) alentours. Nous voyons plein d'oiseaux qui se réveillent avec le lever du soleil et sont trés actifs, ainsi que des crocodiles. Nous montons ensuite à un point de vue qui nous permet de voir à la fois les escarpements rocheux et les marais de Kakadu. Nous visitons ensuite un site (Nourlangie Rock) qui comporte des peintures rupestres aborigènes. Dés 11h du matin, la température est déjà élevée, et c'est diffiicile de marcher l'après-midi. A la tombée de la nuit, nous voyons des centaines de chauve-souris passer au dessus du camping.
06.07.2014 Petite randonnée dans le parc national de Nitmiluk, prés des chutes d'eau de Edith. Nous faisons ensuite la route pour rejoindre le parc national de Kakadu, classé au patrimoine mondial tant pour ses valeurs naturelles que culturelles (nous sommes sur les terres des aborigènes). Nous y resterons plusieurs jours car le nord du parc est composé de marais et rivières ce qui en cette saison sèche attire la faune et notamment les oiseaux.
05.07.2014 Ce matin, 17°C dans le camping-car !! Nouvelle journée de route jusqu'à Katherine à environ 300 km de Darwin. Nous arrivons assez tôt dans l'après-midi au camping et profitons enfin du soleil et de la chaleur. Ballade dans le camping situé dans un grand parc avec beaucoup d'arbres, ce qui nous permet de voir plein d'oiseaux, y compris de nouvelles espèces car nous sommes dans une nouvelle région.
04.07.2014 Journée de route vers le nord, 680 km parcourus entre Alice Springs et Renner Springs (un roadhouse typique sur la route du centre, paumé au milieu de nulle part, mais qui permet ravitaillement et hébergement pour les voyageurs). En cours de route, nous visitons Devil's Marble, un site avec de gros rochers de granit érodés. En plus du soleil que nous avons depuis plusieurs jours, nous avons enfin la chaleur qui va avec. Le réveil demain matin devrait être moins froid.
03.07.2014 Nous continuons notre découverte du parc national de West MacDonnell, avec notamment la trés belle gorge Ormiston où nous voyons deux dingos sur les falaises. Nous retournons ensuite sur Alice Springs et visitons le parc animalier du désert, qui fait découvrir les différents habitats du désert rouge avec la flore et la faune. Il y a plusieurs grandes volières avec des oiseaux spécifiques à chaque milieu. Il y a également des dingos, des kangourous et dans une maison nocturne, des serpents, des lézards et des marsupiaux qui ne sortent que la nuit.

2°C ce matin au réveil dans le camping car

02.07.2014 Ballades à la découverte du parc national de West MacDonnell, qui protège une chaine de montagnes qui s'étend sur 200 km à l'ouest de Alice Springs. Il y a des gorges qui coupent la montagne en plusieurs endroits avec des points d'eau favorables pour la faune. Il y a également des falaises d'ocre, les aborigènes utilisent encore l'ocre pour des cérémonies. Les montagnes sont rouges, comme tout le centre de l'Australie.
01.07.2014 Nous passons la journée à Alice Springs, la matinée dans le jardin botanique où nous voyons plein d'oiseaux ainsi que des kangourous. L'après-midi, à Telegraph station, le site historique du télégraphe d'Alice Springs à la fin du 19ème siècle. La ligne de télégraphe reliait Adelaide à Darwin, via 12 relais sur 3000 km, puis rejoignait l'inde par un cable sous-marin, puis continuait jusqu'à Londres. La ligne sur la partie australienne fut construite en moins de 2 ans et la jonction se fit le 22 août 1872. Il y a plusieurs sentiers sur le site historique et nous voyons des kangourous et des wallabies.
30.06.2014 Journée de route (480 km) pour rejoindre Alice Springs qui avec 25.000 habitants est la deuxième ville du Territoire du nord. Pour dire si cet état est peu habité, le village de Yulara prés de Ayers rock avec 1000 habitants (la plupart travaillant dans le tourisme), est la quatrième ville du territoire !!
29.06.2014 Nous rejoignons Kings canyon à 300 km de Uluru. Nous faisons deux belles ballades qui nous permettent de découvrir les roches rouges du canyon. Comme il y a un peu d'eau et de végétation, nous voyons pas mal d'oiseaux dont de nouvelles espèces.
28.06.2014 Ballades dans les Monts Olgas, d'autres formations rocheuses à une cinquantaine de km de Ayers Rock. Après-midi détente au camping. Le soir, nous allons à un autre point de vue pour voir à nouveau le coucher de soleil sur Uluru.
27.06.2014 Nous passons la journée dans le parc national de Uluru - Kata Tjuta qui protégent Ayers Rock (ou Uluru en langue aborigène locale) et les Monts Olgas (ou Kata Tjuta). Nous faisons le tour de Uluru à pied (11 km) ce qui permet de voir toutes les faces du monolithe et des différentes formations rocheuses qui le composent. En fin d'après-midi, nous allons à un point de vue afin d'assister au coucher de soleil sur Uluru. Nous sommes dans le désert et donc les journées sont assez chaudes (bien que comme nous sommes en hiver, cela ne dépasse pas les 25°C - en été cela peut monter jusqu'à plus de 40°C), mais les nuits sont froides et nous nous sommes réveillés avec 4°C dans le camping-car.
26.06.2014 Journée de route (730 km) pour rejoindre le fameux Ayers Rock dans le centre rouge de l'Australie. Les routes sont assez belles et nous mettons 8 heures pour faire la route, assez monotone dans un désert tout plat, mais tout de même avec un peu de végétation.
25.06.2014 Nous continuons notre remontée avec pour objectif du jour, atteindre Coober Pedy à 610 km de là. Après 50km, la route est coupée suite à un incident avec un camion citerne et les pompiers nous dévient vers une piste qui contourne l'obstacle. La piste s'avère trés glissante par endroit et le camping-car chasse sérieusement, mais finit par passer. On l'a échappée belle, un peu plus on s'enlisait en rase campagne. Continuant notre route, nous visitons à Port Augusta, le jardin botanique des déserts arides d'Australie. Il y a comme au jardin de Canberra, des pois du désert de Sturt en fleur. C'est magnifique (voir photos). Il y a également plusieurs sculptures en fer rouillé représentant la faune et la flore d'Australie. Après cela, 530 km de route dans un désert assez plat avec peu de végétation. Nous croisons régulièrement des trains de la route, des camions tirant 3 remorques et pouvant mesurer plus de 50 m. En cours de route, nous avons enfin quitté les nuages du sud, et nous arrivons à Coober Pedy (capitale mondiale de l'opale) sous un grand soleil, que nous espérons voir jusqu'à la fin du voyage.
24.06.2014 Dans la matinée, nous faisons deux ballades dans la réserve de Gluepot ce qui nous permet de voir quelques nouvelles espèces d'oiseaux, car enfin il ne pleut plus. La deuxième ballade faisant passer sur le site de l'ancienne ferme de Gluepot dans les années 30-40. L'après-midi et avec la pluie de retour, nous faisons route au nord-ouest pour commencer notre grande remontée de l'Australie (3000 km jusqu'à Darwin - terminus du voyage).
23.06.2014 Nous partons à 200 km au nord-est de Adelaide dans la région de Riverland et plus particulièrement dans la réserve ornithologique de Gluepot, perdue au fond d'une piste de 50 km dans le bush australien. La réserve fait 54000 hectares et est constituée principalement de Mallee (un milieu de bush avec des buissons bas et des eucalyptus peu élevés nommé Mallee). La réserve est trés riche en oiseaux, mais avec le vent et les averses qui se succèdent toute l'après-midi, c'est difficile de profiter de l'endroit et de voir beaucoup d'oiseaux. Peut-être demain ?
22.06.2014 Nous quittons Kangaroo island par le ferry. La traversée est mouvementée car il y a un fort vent de nord, mais nous arrivons à bon port de l'autre côté à Cap Jervis. Nous rejoignons ensuite Adelaide (capitale de l'Australie méridionale) que nous visitons. D'abord le jardin botanique et ensuite les deux principales avenues avec les batiments majeurs de la ville.
21.06.2014 Nous explorons la côte nord-est de l'ile nous arrêtant dans les petits ports, dans les baies aux eaux calmes, le long de la rivière Cygnet. A chaque arrêt, beaucoup d'oiseaux trés coopératifs, peu farouches, notamment les pélicans. Prés de la jetée de Kingscote, nous voyons également huit otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande. Bonne journée ornitho et en plus sous le soleil.
20.06.2014 Nous faisons deux ballades dans le parc national de Flinders Chase, où nous voyons 3 koalas, ainsi que des kangourous et wallabies. Nous allons ensuite à Little Sahara, où il y a de trés grandes dunes de sables. Enfin, nous visitons la colonie de lions de mer de Seal Bay. Accompagnés par un guide des parcs nationaux, nous marchons sur la plage et voyons plusieurs individus. Il y en a également dans les dunes environnantes. C'est trés sympa si ce n'est que en l'espace de une heure, on s'est pris trois averses, qui nous trempent de la tête au pied. Heureusement, comme il y a également beaucoup de vent, nous séchons assez vite.
19.06.2014

Nous allons à l'extrémité ouest de l'ile, dans le parc national de Flinders Chase. Il y a un endroit avec des rochers de granit trés découpés par l'érosion. Au cap du Couédic, ballade autour du phare et au bout du cap où nous voyons des dizaines d'otaries à fourrure. Randonnée aux alentours de la rivière Rocky dans l'espoir à la tombée de la nuit de voir un ornithorynque, mais sans succès. Par contre, nous voyons des kangourous, des wallabies et beaucoup d'oies.

Nota: vous vous demandez peut-être pourquoi un cap sur une ile d'Australie porte un nom breton. En fait, l'ile fût explorée en 1802-1803 par le navigateur francais Nicolas Baudin, notamment la partie ouest et sud et beaucoup de lieux portent des noms francais.

18.06.2014 Nous explorons la péninsule de Fleurieu en longeant la côte est. Il y a toute une région de marais autour de la rivière Murray qui permet de voir des oiseaux. Ballade sur l'ile de granit à Victor Harbor que nous rejoignons via une longue passerelle sur la mer. Nous allons au bout de la péninsule à Cap Jervis d'où nous prenons un ferry pour aller à l'ile de Kangaroo où nous allons passer les trois prochains jours, l'ile étant réputée pour ses paysages et sa faune sauvage.
17.06.2014 Journée de route. Nous quittons le Victoria et entrons en Australie Méridionale. Nous nous arrêtons tout de même à plusieurs points de vue dans le parc national de Coorong pour observer des oiseaux.
16.06.2014 Nous longeons la côte en nous arrêtant à Portland où nous voyons une baleine franche avec un jeune. Ballade ensuite au Cap Nelson et au Cap Bridgwater, où nous voyons des otaries jouer dans les vagues.
15.06.2014 Visite du village maritime de Flagstaff Hill, un écomusée qui retrace la vie dans les années 1850 autour du petit port de Flagstaff Hill. La plupart des batiments sont des reconstructions, par contre tous les objets sont d'origine. Il y a également un musée sur les nombreux naufrages qui eurent lieu dans la région, la côte étant trés découpée et dangereuse (il y a des objets récupérés lors de plongées sur des épaves). Nous allons ensuite à la réserve naturelle de Tower Hill, située dans le cratère d'un ancien volcan. La zone étant protégée, nous voyons des kangourous, wallabies, émeus et surtout des koalas dont 1 jeune avec sa mère.
14.06.2014 Après une nuit ventée passée dans un camping rempli de kangourous, nous continuons la "Great Ocean Road" avec le clou du spectacle: les 12 apôtres, une suite de rochers détachés de la côte. Toute la côte à cet endroit est trés découpée avec des falaises, des arches, des belles plages de sable rouge. Il y a un fort vent de sud (venant directement de l'Antarctique) et la mer est trés agitée, ce qui embellit le paysage. Les vagues se fracassent sur les falaises déjà bien erodées.
13.06.2014

Nous continuons la route "Great Ocean Road" : plusieurs ballades dans la rainforest du parc national de Great Otway, visite du site du phare du cap Otway, observation d'une dizaine de koalas dans les eucalyptus qui bordent la route du phare (c'est super sympa de les voir en liberté et en plus ils étaient trés actifs).

12.06.2014 Nous prenons la route "Great Ocean Road" qui longe toute la côte sud-ouest du Victoria. La route est trés pittoresque (et trés sinueuse). Elle a été construite dans les années 20-30 par 3000 anciens militaires engagés de la 1ère guerre mondiale, qui de retour au pays, se retrouvaient parfois sans emploi. Le gouvernement décida donc d'engager ces hommes pour la construction hardue de la route qui fait prés de 250 km. Nous nous arrêtons à plusieurs occasions pour voir des cascades, des points de vue sur des caps, des phares et des plages.
11.06.2014 Ballades dans la gorge Anakie (parc national de Brisbane Ranges) et dans le parc régional de You Yangs ; des habitats variés qui nous permettent de voir différentes espèces d'oiseaux. De la montagne de You Yangs, nous voyons au loin la ville de Melbourne et la baie Port Phillip. Nous finissons la journée à Avalon Beach où il y a des marais favorables aux oiseaux limicoles et nous voyons deux nouvelles espèces: les avocettes et un pluvier.
10.06.2014 Ballade dans le parc national de Organ Pipes où nous voyons de belles orgues basaltiques. Nous allons ensuite visiter l'écomusée de Sovereign Hill à Ballarat. L'écomusée retrace la vie des chercheurs d'or et des commercants de la ville. Nous assistons à des démonstrations de construction de roues de charriots utilisant des machines développées dans les années 1870-1890, de fonte d'or et coulage d'un lingot d'or, de fabrication d'ustensiles en fer tels que des plats pour les chercheurs d'or. C'est trés intéressant et nous y passons toute l'après-midi.
09.06.2014 Visite du musée de Melbourne qui abrite une trés belle collection de minéraux d'Australie, mais également du monde entier. Belle collection également d'insectes australiens. Nous nous promenons ensuite dans le jardin botanique royal trés visité en ce jour férié (anniversaire du roi/reine d'Angleterre célébré depuis 1788).
08.06.2014 Visite de Melbourne que nous rejoignons en utilisant le réseau de tramway trés étendu de la ville (250km de lignes). Nous arpentons les rues toute la journée dans le centre historique, le long de la rivière Yarra jusqu'au site olympique et dans le quartier rénové des docks.
07.06.2014 Nous quittons Eildon dans le brouillard et rejoignons le parc national de Dandenong Range où nous faisons une ballade vers des chutes d'eau et dans un arboretum, le tout sous un temps froid et pluvieux. Nous poursuivons jusqu'à Melbourne, la capitale du Victoria que nous allons visiter les jours à venir.
06.06.2014 Nous allons à l'extremité ouest de Phillip Island, où se trouve une importante colonie de manchots pygmés. Nous en apercevons quelques uns dans leur terrier ou sous la passerelle piéton. Nous voyons également au loin une colonie d'otaries à fourrure d'Australie. Nous faisons ensuite la route pour rejoindre le parc national de Eildon Lake, situé autour d'un lac de barrage au nord-est de Melbourne.
05.06.2014 Après un coup d'oeil sur la baie de Shadow inlet, nous rejoignons Phillip Island. N'étant pas sûr de voir des koalas dans la nature, nous visitons un centre de conservation/reproduction de koalas. Nous en voyons 9 qui dorment, baillent, mangent des feuilles d'eucalyptus et re-dorment (le koala dort en général 20h/24h). Ballade ensuite dans la mangrove de Rhyll inlet.
04.06.2014 Nous faisons plusieurs ballades dans le parc national de Wilson's promontory, une presqu'ile de 50 km de long qui avance dans la mer de Tasman. C'est le point le plus au sud de l'Australie continentale. Il y a plusieurs sommets, malheureusement cachés par les nuages, une côte déchiquetée avec des rochers de granit, d'immenses dunes de sables et des kangourous.
03.06.2014 Visite de la colonie de chauve-souris (Renards volants à tête grise) prés de notre camping à Bairnsdale. Il y en a des milliers. Le nombre semble plus important que dans la colonie que nous avions vu à Paramatta. Nous explorons ensuite la côte du Gippsland avec ses lacs, ses marais et sa plage de 150km de long battue par les vagues de la mer de Tasman. Nous sommes au nord de la Tasmanie, et le temps est pour le moment similaire :-(
02.06.2014 Nous continuons notre traversée des Alpes Australiennes, avec cette fois le parc national de Alpine. Le temps est plus dégagé. La route passe à 1800m d'altitude et nous voyons les sommets tout autour de nous. Beaucoup de forêts d'eucalyptus ont brulées lors d'incendies plus ou moins récents, donnant un paysage un peu désolé. Nous rejoignons la côte où la pluie est de retour.
01.06.2014 Journée de route, avec la traversée du parc national de Kosciuszko dans les Alpes Australiennes. Malheureusement, le temps est pluvieux et les montagnes sont dans les nuages. Nous quittons l'état de Nouvelles-Galles-du-sud et entrons dans l'état du Victoria (capitale Melbourne).
31.05.2014 Randonnées dans le parc national de Namadgi, non loin de Canberra, dans les contreforts des Alpes Australiennes. Le sentier nous amène à des peintures rupestres aborigènes datées de la préhistoire. Le long du sentier qui passe principalement par de la prairie, nous voyons des dizaines (voir centaines) de kangourous qui se prélassent au soleil et ne sont pas du tout génés par notre présence (sympa pour les photos).
30.05.2014 Visite de Canberra, la ville des politiciens, fonctionnaires et perroquets. Politiciens et fonctionnaires car Canberra est la capitable fédérale et héberge le parlement et toutes les institutions et musées nationaux. Perroquets car nous n'en n'avons jamais vu autant, tant en quantité qu'en nombre d'espèces (7). Canberra fut fondée en 1913 quand les états indépendants se sont fédérés et où le besoin d'une capitale du pays fut nécessaire. La ville, qui compte 170.000 habitants, est très étendue avec de larges avenues, une architecture trés géométrique, une circulation fluide (même aux heures de pointe) et beaucoup d'espaces verts (d'où les perroquets).
29.05.2014

Hier soir nous avons vus plusieurs opossums qui trainaient autour des poubelles du camping et ce matin, Pascal en a vu un tombé dans le container et qui ne pouvait plus sortir !! Nous faisons une ballade dans le parc national de Murramarang, avant de rejoindre Canberra, la capitale de l'Australie. Nous y visitons le jardin botanique spécialisé dans la flore Australienne. Nous y voyons également plein d'oiseaux.

Nota: nous avons ajouté deux photos des opossums dans le diaporama d'hier.

28.05.2014 Nous continuons à longer la côte vers le sud. Nous passons la matinée dans le parc national de Booderee, où nous voyons des kangourous, ainsi qu'une baleine à bosses dans la baie, qui donne quelques coups de queue sur la surface de l'eau avant de s'éloigner et de disparaitre. Egalement, quelques dauphins. Nous rejoignons le parc national de Murramarang en faisant des arrêts le long de la côte. C'est le tout début de la migration des baleines vers le nord et à partir de maintenant, nous scrutons la mer plus attentivement dans l'espoir d'en voir une. Nous voyons beaucoup de kangourous aujourd'hui notamment dans les campings, y compris dans le nôtre. C'est super sympa, pas besoin de tondeuse pour le propriétaire (voir photo).
27.05.2014 Ballades dans la réserve naturelle de Barren Grounds où nous voyons une nouvelle espèce de perroquet, le cacatoès à tête rouge. Nous longeons ensuite la côte jusqu'au parc national de Jervis Bay, qui protège une grande baie avec des plages de sable blanc.
26.05.2014 Nous allons à Paramatta, à une vingtaine de km de Sydney, pour voir une colonie de chauve-souris, plus précisément des Renards-volants à tête grise, les mêmes que nous avions vus s'envoler un soir à Evans Head. La colonie est située dans le parc régional et compte plusieurs milliers d'individus. A l'origine, nous cherchions ces chauve-souris dans le jardin botanique royal de Sydney mais ne les trouvant pas, nous avons demandé aux volontaires du jardin. Ils nous disent que les chauve-souris ont abimés des arbres remarquables du jardin et les autorités ont décidé de les déloger avec des sifflets d'arbitre et les chauve-souris ont donc rejoints la colonie de Paramatta. Cette espèce est la plus grande chauve-souris d'Australie et peut atteindre une envergure de 1 mètre. Nous continuons ensuite notre route vers le sud en longeant la côte jusqu'à Kiama.
25.05.2014 A nouveau, visite de Sydney. Tout d'abord nous traversons le pont de Harbour bridge à pied, ce qui nous permet d'avoir une trés belle vue de la baie et de l'opéra. Nous prenons ensuite un ferry qui traverse la baie, et nous donne d'autres vues de l'opera et du pont. Nous allons ensuite au museum d'histoire naturelle pour voir l'exposition temporaire "Wildlife photographer of the year" (un concours de photo nature international). Nous changeons ensuite de quartier et rejoignons le port de Darling à l'ouest du centre et y visitons le musée maritime qui en plus des expositions classiques, permet la visite d'un destroyer, d'un sous-marin et de la réplique du voilier de James Cook, l'Endeavour. A 18h, le spectable Vivid commence avec des jeux d'eau et de lumière dans le port et pour finir un feu d'artifice. Pour notre visite à Sydney, nous avons été gatés.
24.05.2014 Nous passons toute la journée à visiter Sydney. Tout d'abord, le centre ville avec la galerie de la Reine Victoria (galerie commercante de luxe), la mairie, la cathédrale St Andrews, la cathédrale Ste Marie. Nous nous promenons ensuite dans le jardin botanique royal, avec de trés beaux parterres (tels que les anglo-saxons savent le faire), des expositions temporaires d'artistes-illustrateurs en botanique et au bout du jardin, nous découvrons la baie avec l'opéra de Sydney et le pont Harbour bridge. Nous avons appris que hier a commencé le festival Vivid 2014 qui se déroule tous les ans pendant deux semaines (nous n'avions pas prévu cela et c'est une bonne surprise). Il s'agit d'un festival de lumières, musiques et idées. Tous les soirs dés la nuit tombée (18h jusqu'à 23h), des spectacles de sons et lumières sont projetés sur les batiments les plus connus de Sydney. Le clou du spectacle est bien sûr, les projections lumineuses sur l'opéra de Sydney. C'est magnifique. Le spectacle tourne en boucle de 15mn et nous le regardons 4 fois tellement c'est superbe.
23.05.2014 Nous continuons notre visite du parc national des Blue Mountains, en nous arrêtant à différents points de vue qui nous montrent la beauté de ce "Grand Canyon" de l'Australie ; toujours sous un beau soleil et bien que nous soyons à 1000m d'altitude, nous sommes en tee-shirt. Nous rejoignons ensuite Sydney que nous visiterons dans les prochains jours.
22.05.2014 Nous quittons le camping au bord de la rivière Hawkesbury et afin de continuer notre route, nous prenons un ferry qui traverse la rivière et assure le service 24/24 gratuitement. Le ferry avance le long de cables tirés entre les deux rives. Après un arrêt dans la petite ville de Windsor qui conserve quelques anciens batiments, nous allons au parc national des Blue Mountains, avec ses canyons, ses falaises abruptes et ses immensités recouvertes de forêts (le parc fait 267.000 hectares).
21.05.2014 Nous repassons au phare de Sugarloaf, sous le soleil, mais sans la baleine, on ne peut pas avoir de la chance tous les jours. Nous continuons notre descente vers le sud avec un arrêt à Tea Gardens où nous voyons des pélicans au port de plaisance. Notre route s'enfonce ensuite dans les terres et longe la rivière Hawkesbury. Brève ballade dans le parc national de Dharug, avant de regagner notre camping en bord de rivière.
20.05.2014 Après une ballade sur la plage de Nambucca Head, nous faisons la route au sud et rejoignons en milieu de journée la route touristique des lacs, une région où on trouve plusieurs grands lacs cotiers et des parcs nationaux qui protègent à la fois les plages et les lacs (Parc national de Myall Lakes, et parc national de Booti-Booti). Au cap Sugarloaf, nous montons au phare et de ce point de vue dominant la mer, nous avons la chance extraordinaire de voir une baleine mégaptère qui se rapproche trés près de la côte jusqu'à ce que l'on puisse entendre son cri. Cette espèce de baleine est souvent démonstrative comme nous pouvons le constater, car elle donne de grands coups de queue sur la surface de l'eau, ce qui nous permet de la voir mieux que d'habitude, où souvent, elle effleure juste la surface et seul l'aileron dorsal est visible. Nous voyons même trois dauphins qui l'accompagnent (voir photos).
19.05.2014 Nous faisons une trés belle randonnée de 3h30 dans le parc national de Dorrigo qui protège de la forêt pluviale. Nous retrouvons figuiers étrangleurs, lianes et fougères ainsi que les oiseaux particuliers à ce milieu tel que l'oiseau-lyre. Nous rejoignons ensuite notre camping sur la côte à Nambucca Head.
18.05.2014 Nous suivons la "route des cascades" de Armidale à Dorrigo. Cette route passe par pas moins de cinq parcs nationaux, avec bien sûr des cascades, mais aussi des canyons, d'immenses forêts, des rochers granitiques.
17.05.2014 Après une petite ballade dans le parc national de Washpool limitrophe à Gibraltar Range, nous rejoignons la ville de Armidale qui se situe dans la région de la Nouvelle-Angleterre. La ville a conservé beaucoup de batiments d'origine construis au 19ème siècle, les rues sont bordées d'arbres exotiques (pour l'Australie), qui prennent de magnifiques couleurs d'automne, ce qui évoque également la Nouvelle-Angleterre au nord-est des Etats-Unis.
16.05.2014 Nous faisons deux belles randonnées dans le parc national de Gibraltar Range, où on retrouve de la forêt pluviale mais aussi des rochers granitiques comme les jours précédents. Nous sommes à 900m d'altitude et la nuit au camping a été fraiche (8°C au matin).
15.05.2014 Montée au sommet de Bald Rock dans le parc national du même nom. Cet immense rocher granitique est le plus grand de tout l'hémisphère sud avec une hauteur de 260m, une longeur de 750m et 500m de largeur. Nous rejoignons ensuite le parc national de Gibraltar Range où nous camperons pour deux jours pour découvrir la région.
14.05.2014 Randonnée toute la journée dans le trés joli parc national de Girraween au Queensland (nous avons repassé la "frontière" pour la journée). Nous voyons des kangourous dans un paysage de gros rochers de granit, avec de petits ruisseaux et des trous d'eau, dans une forêt claire d'eucalyptus.
13.05.2014 Ballade dans le parc national de Bundjalung sur la côte, ainsi que dans la réserve naturelle de Iluka. Nous voyons des dauphins dans la baie ainsi qu'un magnifique arc-en-ciel. Nous faisons ensuite la route à l'intérieur de l'état vers l'est jusqu'à la petite ville de Tenterfield dans une région à la fois agricole et à la fois sauvage, car il y a dix parcs nationaux dans les alentours, et nous en visiterons deux dans les jours suivants.
12.05.2014 Nous quittons l'état du Queensland pour passer dans la Nouvelle-Galles du sud. Après un arrêt à Murwillumbah pour faire provision de brochures touristiques et remplir le frigo, nous allons au Parc national de Nightcap où nous faisons une petite randonnée dans la forêt pluviale. Nous rejoignons ensuite notre camping sur la côte à Evans Head, où au coucher du soleil, nous assistons à un spectacle exceptionnel et inattendu : des milliers de chauve-souris géantes quittent les arbres où elles ont passées la journée, pour aller se nourrir et survolent le camping. C'est extraordinaire à voir.
11.05.2014 Découverte du parc national de Springbrook également classé au patrimoine mondial, dans le cadre des Gondwana Rainforests, la plus grande zone de forêt pluviale sub-tropicale du monde. Sprinbrook, tout comme Lamington, est un plateau formé suite à une éruption volcanique il y a 23 millions d'années. Il y a plusieurs points de vue qui dominent les falaises et la forêt pluviale. Au loin, nous pouvons voir la ville de Brisbane. Nous faisons une petite ballade jusqu'à une jolie cascade. Nous rejoignons ensuite notre camping sur la côte à Burleigh Heads, d'où nous pouvons voir le coucher de soleil sur les tours du centre-ville de Brisbane à environ 60 km de là.
10.05.2014 Grande randonnée de 5 heures dans le parc de Lamington. Ce parc ainsi que d'autres parcs de forêts tropicales alentours est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. La majorité de la randonnée se fait sous le couvert de trés grands arbres, lianes, fougères. Les oiseaux sont difficiles à voir du fait de la végétation trés dense. Malgré tout, nous arrivons à voir plusieurs nouvelles espèces dont un oiseau-lyre d'Albert.
09.05.2014 Après la visite des chutes de Curtis dans le parc de Tamborine, nous rejoignons le parc national de Lamington, situé à 900m d'altitude, au bout d'une route étroite et sinueuse. Nous faisons deux randonnées, une qui nous amène aux chutes d'eau de Moran, et l'autre à un point de vue qui domine toute la chaine de montagnes environnantes.
08.05.2014 Nous commencons notre descente vers le sud. Plusieurs ballades dans le parc de Tamborine Mountains (à environ 60 km de Brisbane) dans des forêts tropicales avec beaucoup de palmiers, figuiers étrangleurs, mais aussi des eucalyptus. Une des ballades se fait sur des passerelles en hauteur qui dominent la canopée et nous permet de voir les arbres d'en haut. Au cours de la journée, nous avons la chance de pouvoir observer deux espèces d'oiseaux difficiles à voir car très discrets : Brève versicolore et Podarge gris (voir photos).
07.05.2014 Ballades dans le parc national d'Aguilar, tout proche de Brisbane. Nous faisons une belle ballade de 3 heures autour d'un grand étang et nous voyons plein d'oiseaux dont bien sûr de nouvelles espèces. Il y a plusieurs points de vues dans le parc et nous voyons au loin, Brisbane et la mer.
06.05.2014 Visite de la capitale du Queensland : Brisbane. Ballade dans le centre ville. Nous prenons également un ferry sur la rivière qui contourne le centre et nous permet de voir les gratte-ciels de la ville. Ballade dans le jardin municipal. Journée ensoleillée avec 23°C en journée. Cela fait du bien après le mauvais temps de la Tasmanie.
05.05.2014 Visite du musée de la marine à Hobart. Nous prenons ensuite l'avion pour rejoindre Brisbane sur la côte est de l'Australie, avec escale à Melbourne.
04.05.2014 Nous visitons la presqu'ile de Tasman, avec ses curiosités géologiques, des arches, des trous d'eaux et des rochers géométriques. Visite ensuite du parc animalier de Taranna, qui protége les diables de Tasmanie. Il y a un programme de reproduction afin plus tard de pouvoir les relacher dans la nature, car depuis une dizaine d'années la population sauvage chute de manière alarmante du fait d'un cancer de la face qui les empêche de se nourrir et donc ils meurent d'épuisement. Le parc abrite aussi quelques espèces endèmiques tels que des quolls, des pendemelons et des kangourous de Forester.
03.05.2014 Notre sortie en bateau pour rejoindre l'ile de Maria est annulée du fait du mauvais temps, et nous rejoignons donc la péninsule de Tasman au sud-est de Hobart. Visite du site historique de Port Arthur. Dans les années 1830, il y fut construit une prison pour les condamnés qui étaient expédiés du Royaume-Uni. Ces prisonniers travaillaient à l'exploitation du bois, l'extraction du charbon, la construction navale...etc. La prison fut agrandie à maintes reprises pour accueillir les prisonniers qui venaient d'autres endroits. La prison fut finalement fermée en 1877. Sur le site, il reste des ruines des plus anciennes prisons, des cottages du personnel militaire et civil. La visite est trés intéressante et les couleurs d'automne se marient bien avec la couleur de la pierre des ruines. Et le mauvais temps donne un aspect lugubre aux lieux qui le méritent bien de par leur histoire.
02.05.2014 Nous visitons deux villages du centre de la Tasmanie (Midlands), qui ont tous deux conservés un certain nombre de batiments d'origines construits dans les années 1830 : Ross et Oatlands. Avec les couleurs d'automne sur les arbres introduits, les villages sont charmants, malgré le temps couvert et pluvieux.
01.05.2014 Grande randonnée de 11 km et 6h dans le magnifique parc national de Freycinnet. Le temps est superbe. Nous voyons beaucoup d'oiseaux ainsi que des wallabies. Les paysages et le temps nous donnent le sentiment d'être enfin arrivés en Australie, car les paysables précédents nous rappellaient beaucoup la Nouvelle-Zélande.
30.04.2014 C'est sous un grand soleil que nous rejoignons le parc national de Freycinnet sur la côte est. Nous faisons plusieurs petites ballades qui nous permettent de découvrir ce parc aux plages de sables blancs et rochers de granit rose recouverts de lichens.
29.04.2014 Il pleut des cordes toute la journée et après une brève promenade dans le parc national de Narawntapu où nous avons vus malgré tout plusieurs espèces de wallabies et des oiseaux, nous rejoignons la deuxième ville de l'état, Launceston, où nous prenons un hotel afin d'avoir accès à internet (les campings étant trés mal équipés) et passer une bonne nuit à l'abri de la tempête annoncée.
28.04.2014 Nous visitons les grottes de Marakoopa où nous pouvons voir plein de stalagmites et de stalagtites. En bonus, au plafond de la grotte, des vers luisants. Nous visitons ensuite un parc animalier de protection des diables de Tasmanie. En effet, ce mammifère dans la nature est affecté par une maladie, une sorte de cancer de la face, qui décime les populations passées de 250.000 il y a 20 ans à 30.000 aujourd'hui. De ce fait, il y a plusieurs programmes de conservation de l'espèce, dont ce parc animalier qui abrite aussi quelques kangourous, wombats et oiseaux que nous espérons tous voir dans la nature, sauf probablement le diable de Tasmanie, qui est difficile à voir.
27.04.2014 Il a neigé cette nuit et au reveil, il fait 2°C dans le camping car. Mais avec les 4 duvets et les polaires et les bonnets, nous n'avons pas eu froid. C'est le grand soleil sur le parc de Cradle Mountain et nous profitons donc pleinement de cette journée en faisant plusieurs randonnées totalisant 14 km. Le parc n'est pas accessible aux camping-car du fait de la route trés étroite. Ainsi, il y a un système de navette en bus qui nous amène aux départs des sentiers de randonnées. C'est pratique et c'est gratuit avec le pass général d'accès aux parcs nationaux de Tasmanie. Nous voyons 4 wombats (2 femelles et 2 jeunes).
26.04.2014 Il a plu une bonne partie de la nuit et cela continue sur le matin. Quand nous arrivons au lac St Clair, il neige et de ce fait nous décidons de continuer la route jusqu'à Cradle Mountain, car la météo n'annonce pas de précipitations pour demain (températures prévues entre 2 et 9°C), et nous serons donc à pied d'oeuvre pour les ballades dans ce parc national. Nous sommes à 900m d'altitude et la nuit s'annonce froide.
25.04.2014 Journée ensoleillée bien que froide. Ainsi, nous pouvons profiter pleinement du parc national de Mont Field, où nous voyons des cascades, des forêts d'eucalyptus où les cacatoès crient à pleine voix (Yellow-tailed Black Cockatoo - Cacatoès funèbre), et où nous voyons plusieurs wallabies. Nous montons à 1100m d'altitude et nous balladons autour du lac Dobson. Il reste un peu de neige de la veille et on voit que les précipitations sont fréquentes, car la végétation est luxuriante avec des mousses, des champignons. Nous sommes en milieu alpin.
24.04.2014 Le temps est pluvieux. Nous montons au parc national de Hartz mountains jusqu'à 800 m d'altitude. Là, la pluie se transforme en grésile et neige fondue, et comme nos gants et bonnets ont été volés avec le reste, nous écourtons la ballade car il fait trés froid et en plus il y a du vent. Nous redescendons sur Hobart où le temps est un peu meilleur, et après avoir acheté gants et bonnets d'hiver, nous visitons le musée de la Tasmanie, avec entre autres, une exposition sur les aborigènes de la région, et une sur l'Antarctique.
23.04.2014

Après une petite ballade en bord de mer, nous faisons en sortie en bateau de 3h00 le long de la côte sud-est de l'ile de Bruny. Nous avons la chance inattendue de voir une baleine bleue qui croise dans une baie depuis quelques jours. Le côte sud-est est trés escarpée avec de hautes falaises, des cavernes et des trous d'eau soufflants. Au bout du cap sud, sur des rochers il y a une colonie d'otaries à fourrure d'Australie et un peu plus loin, nous retrouvons les otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande que nous avions vus les semaines passées. Bien que le temps soit couvert, il ne pleut pas, ce qui facilite la croisière et l'observation.

Nota: nous avons battus un record de température avec ce matin au réveil, 8°C dans le camping-car. On empile les couvertures...

Nota: pour le moment, nous voyons beaucoup de wallabies mort sur les routes, mais pas encore de vivants.

22.04.2014 Après avoir récupérés notre camping-car (bien plus récent que les précédents, car seulement 30.000 km au compteur alors que les autres avaient autour de 180.000km), nous allons dans le centre-ville de Hobart pour voir les quelques anciens batiments qui méritent le détour et faire encore quelques achats pour remplacer les affaires volées. Ballade également prés du port, où nous voyons le bateau "L'Astrolabe", bateau de ravitaillement des bases antarctiques francaises. Nous prenons ensuite un ferry pour rejoindre l'ile de Bruny où nous passerons la journée de demain.

21.04.2014

Nous prenons l'avion pour rejoindre l'Australie. D'abord un vol de Auckland à Melbourne et ensuite un vol pour Hobart en Tasmanie, l'ile au sud de l'Australie. Nuit à l'hotel.
20.04.2014 Nous passons donc la journée sur l'ile de Tiritiri Matangi. L'ile fait 220 hectares. Il y a plusieurs sentiers qui permettent d'arpenter l'ile. Des abreuvoirs sont installés par ci par là, ce qui attire les oiseaux. La pluie commence à tomber vers 13h00 ce qui gène un peu l'observation. Malrgé tout, nous voyons plusieurs espèces endémiques à risque, y comprise deux nouvelles espèces. Sympa pour notre dernier jour en Nouvelle-Zélande.
19.04.2014 Ballade dans les forêts de Trounson et Waipoua, où nous pouvons admirer des arbres Kauri. Ces arbres sont des conifères de la famille des Araucarias (Agathis Australis). Ils ont la particularité d'avoir un tronc trés droit et les premières branches sont trés hautes. Ils vivent plusieurs centaines, voir milliers d'années. Les plus spectaculaires ont une circonférence de 14 à 16 mètres et un age d'environ 2000 ans. Nous rejoignons ensuite la péninsule de Whangaparaoa, d'où nous prendrons le bateau demain matin pour l'ile de Tiritiri Matangi, une ile sanctuaire d'oiseaux.
18.04.2014 Nous allons sur la côte ouest à Muriwai Beach, où il y a une colonie de fous, que nous voyons de prés. Continuant au nord, nous visitons le musée du Kauri qui est un arbre qui ne pousse que dans cette région et qui atteint parfois de grandes circonférences. Le musée raconte l'histoire de l'exploitation forestière de la région y compris sur la résine du Kauri.
17.04.2014 Nous allons chez le loueur pour échanger notre véhicule. Nous passons le reste de la journée à faire du shopping pour remplacer les sacs et vètements volés. Heureusement, c'est la période des soldes et nous faisons quelques bonnes affaires chez Kathmandu, équivalent du vieux campeur.
Pas de photo
16.04.2014

Nous visitons le musée maritime de Auckland. Trés grande collection de canoe du pacifique sud, exposition sur les différents découveurs de la Nouvelle-Zélande, sur la Coupe de l'America et sur le navigateur Peter Blake. Visite ensuite du musée national qui abrite des collections d'objets Maoris et des iles du pacifique, ainsi qu'une collection d'histoire naturelle.

Mauvaise surprise en revenant au parking où était garé notre camping-car. Une vitre a été fracturée afin de pénétrer dans la cabine principale et nos deux sacs de voyage contenant presque toutes nos affaires ont été volées. Heureusement pas les appareils photos qui étaient dans la cabine avant. Après appel de la police qui prend la plainte par téléphone, nous rejoignons le camping où nous passons une nuit assez mauvaise car en plus il pleut des cordes et l'eau rentre dans le véhicule par la fenêtre cassée.

15.04.2014

Visite du village historique de Howick, un écomusée rassemblant d'anciens cottages de colons dans les années 1840-50 prés d'Auckland. Ces colons étaient d'anciens militaires qui s'engageaient dans la milice de protection d'Auckland et environs pour une durée de 7 ans, moyennant le voyage gratuit en bateau depuis la grande-bretagne pour eux et leur famille (beaucoup venaient d'Irlande suite à la famine des années 1840), l'attribution d'un acre de terre (0.4 hectare) et la possibilité d'acheter 4 acres à prix réduit à la fin de leur service. La plupart des batiments sont d'époque et ont été regroupés au village pour préservation. Trés belle collection également de meubles et objets anciens. Nous visitons ensuite l'aquarium de Auckland avec un immense tunnel sous-marin où nous avons l'occasion de voir plusieurs requins nourris par des plongeurs. Le site offre également toute une exposition sur l'Antarctique, avec reproduction de la base construite lors de la dernière expédition de Robert Falcon Scott en Antarctique en 1911. La base originelle est toujours sur place et un institut de la Nouvelle-Zélande est en charge de sa conservation et de la restauration des objets laissés sur place par Scott et son équipe. Scott mourut au cours de cette expédition lors du voyage de retour à la base après avoir atteint le pôle sud, deuxième après Amundsen.

14.04.2014 Nous visitons 2 magnifiques grottes dans la région de Waitomo qui en comporte environ 300. La première grotte Aranui comporte de superbes concretions, stalagtites et stalagmites. La deuxième grotte (photo interdite) a la particularité d'avoir une colonie de vers luisants qui y vivent au plafond et nous faisons un tour en bateau sur la rivière souterraine dans le noir complet afin d'admirer les vers luisants sans les déranger. On dirait une nuit étoilée. C'est une expérience à ne pas manquer. Nous visitons ensuite le jardin botanique de Hamilton, composé de plusieurs petits jardins à thème trés bien fait : jardin japonais, jardin anglais 19ème, jardin chinois, jardin italien renaissance, jardin maori.
13.04.2014 Nous faisons 2 belles randonnées dans le parc national de Tongariro. Ce parc fut le tout premier parc national fondé en 1887. Il protège 3 volcans plus ou moins actifs et toute la lande aux alentours. La première rando de 2h30 nous amène à une belle cascade de 20m. La seconde rando également de 2h30, va jusqu'à des rapides sur un torrent dont le lit est soit orange soit jaune, suivant les mineraux qu'il transporte. Le temps est couvert et donc nous ne voyons pas les sommets dont le plus haut culmine à 2797m, mais au moins il ne pleut pas.
12.04.2014 Nous allons au bord de mer à l'estuaire de la rivière Rangitikei. Il y a toute une zone de protection de dunes littorales. Visite ensuite du musée régional de Wanganui qui a de beaux objets Maori, et une trés belle collection de papillons du monde. Nous rejoignons ensuite le parc national de Tongariro, où nous espérons pouvoir randonner demain si le temps le permet.
11.04.2014 Nous prenons un bateau pour aller sur l'ile de Kapiti. Depuis plusieurs dizaines d'années, les mammifères nuisibles tels que opossums, bellettes, rats et souris ont été éradiqués afin de transformer l'ile en sanctuaire pour les oiseaux endémiques de Nouvelle-Zélande et qui sont en danger d'extinction. Sur cette ile sans prédateurs, les oiseaux (dont certains ne volent pas, comme le kiwi) peuvent se reproduire sans risques pour les poussins qui sur le continent se font tuer par les opossums et autres prédateurs. Cette ile est bien sûr super pour les ornithos car nous pouvons voir plusieurs espèces qu'il est trés difficile de voir sur le continent. De plus le nombre de visiteurs est limité et ne peut se faire que via une compagnie de bateau accrédité et donc, il n'y a pas des hordes de touristes qui débarquent. Nous étions 6 (+ bien sûr le personnel du Département de Conservation qui gère l'ile) sur une ile de 1965 hectares toute boisée.
10.04.2014 Nous quittons Wellington où il pleut toujours (en fait, Wellington est situé sur une presqu'ile entourée de montagnes et les nuages ont tendance à s'accrocher). Une fois sur la côte ouest, les montagnes s'éloignent et la pluie s'arrête enfin. Nous remontons tranquillement la côte en s'arrétant sur des plages, un lac et l'estuaire de la rivière Manawatu, pour voir des oiseaux.
09.04.2014 Il pleut toujours ce matin mais moins que les jours passées. Ballade dans le centre ville de Wellington, avec quelques batiments gouvernementaux (pas vraiment joli, voir le nouveau parlement, et le temps gris n'améliore pas les choses). Nous visitons ensuite le musée national trés interessant qui retrace l'histoire des civilisations qui arrivèrent successivement, d'abord les maoris et ensuite les européens. Il y a aussi des expos sur l'histoire naturelle du pays. En sortant, la pluie est revenue. Nous retournons donc au cinéma ("The monument's men" avec George Clooney et Matt Damon). Pas mal. Cela a permis de passer l'après-midi.
08.04.2014 Temps pourri !! Il a plut des cordes toute la journée avec en plus un fort vent en bord de mer. Nous abandonnons donc notre progrnamme d'aller au Cap Palliser et rejoignons la capitale du pays Wellington. Nous allons au cinéma ("12 years a slave" qui est je crois déjà sorti en France), puis shopping et enfin le coiffeur pour tous les deux. Voilà comment s'occuper un jour de pluie continue. D'après les prévisions météo, cela devrait s'améliorer un petit peu. On croise les doigts.
Pas de photo ce jour
07.04.2014

Visite à Mount Bruce du wildlife center, un centre de protection nationale et de réintroduction d'espèces endémiques menacées. Nous pouvons voir notamment des oiseaux presque impossibles à observer dans la nature, tels que Kiwis, North Island Kokako (Glaucope de Wilson), Stitchbird (Méliphage hihi) et Red-crowned Parakeet (Perruche de Sparrman). Ces oiseaux font l'objet d'un programme de reproduction et les jeunes sont élevés en captivité afin de les protéger des prédateurs et ensuite relachés dans des iles sanctuaires telles de Kapiti et Tiritiri Matangi, que nous prévoyons de visiter. Donc, avec un peu de chance, nous les verrons peut-être évoluer en pleine nature. Ensuite, nous visitons le musée de la tonte du mouton (on ne rigole pas !!), car nous sommes au pays du mouton et ces choses là sont prises trés au sérieux, il y a même une compétition internationale de tonte de mouton chaque année. Sachez que les plus rapides peuvent tondre environ 300 moutons dans une journée. Le temps est trés pluvieux (et les prévisions pour les jours prochains ne sont pas meilleures), donc il faut bien occuper les journées. Malgré tout, le petit musée était intéressant.

Nota: dans la rubrique GALERIES PHOTOS, nous avons publiè un diaporama spécial FAUNE DU CHILI.

06.04.2014 Le temps est pluvieux ce matin et donc nous visitons l'aquarium de Napier, avec quelques petits manchots pygmés, 2 kiwi que nous voyons bien, et bien sur plein de poissons et des petits requins. Visite ensuite de la ville qui a été entièrement reconstruite aprés un tremblement de terre dévastateur en 1931. Comme c'était la mode à l'époque, plusieurs batiments sont en style Art Déco. Nous montons aussi sur une colline qui domine la ville et le port de commerce avec le ballet incessant des containers. Ballade dans la réserve naturelle de l'estuaire Ahuriri, sous le soleil, le temps s'étant un peu dégagé.
05.04.2014 Nous continuons notre descente vers le sud, jusqu'à Napier. Ballade sur le front de mer, où l'on voit de grosses vagues se casser sur la plage et une marée haute avec fort coefficient, peut-être les conséquences du tremblement de terre et tsunami au Chili il y a 3 jours. Nous faisons ensuite une excursion organisée jusqu'au Cape Kidnappers où il y a plusieurs colonies de Fous. Le cap est sur une propriété privée (d'où l'accés non libre), en fait une immense ferme de 2000 hectares, qui abrite également un lodge et un terrain de golfe. Il semblerait que le propriétaire ait fait fortune à la bourse de New-York, et laisse trainer des Picassos à 2 millions de dollars dans les couloirs de la bibliothèque de la propriété (dixit notre guide).
04.04.2014 Nous montons au parc national de Urewera, un immense parc de forêt primaire entourant un grand lac. Malheureusement, il n'y a pas de sentiers de courte durée, seulement des sentiers pour 3 ou 4 jours et le lac est peu accessible. De ce fait, nous retournons vers la côte en faisant un arrêt au lac Tutira où nous faisons une petite ballade. Camping prés de la plage de Waipatiki.
03.04.2014 Nous faisons la route pour rejoindre la côte est. La route passe par des gorges, pas forcément trés escarpée, mais trés longue car elles font environ 40km. Un des plus vieux pont suspendu de Nouvelle-Zélande les traverse. Ballade dans la réserve naturelle de Whinray. Arrêt à la ville de Gisborne au bord de la "Baie de la Pauvreté", qui fut le tout premier point d'acostage du Capitaine James Cook en 1769 lors de son premier voyage autour du monde. Nous rejoignons ensuite la péninsule Mahia avec ses falaises blanches qui dominent le pacifique.
02.04.2014 Nous visitons plusieurs réserves naturelles autour de Opotiki, avec des ballades dans des forêts primaires. Dans l'une d'elle, nous avons la chance d'entendre et de voir un oiseaux endémique, le Tui. Camping à nouveau en bord de mer, ce qui est trés agréable.
01.04.2014 Nous faisons plusieurs belles ballades dans le Wirinaki Forest Park, une grande forêt native avec des arbres podocarpes, la plupart ayant entre 500 et 700 ans. Nous avons la chance d'entendre mais surtout de voir plusieurs oiseaux Kaka, des perroquets endémiques de Nouvelle-Zélande. Nous rejoignons ensuite la côte nord-est, à Ohope beach, où se trouve un wildlife refuge au bout de la plage. Camping en bord de mer.
31.03.2014 Journée géothermique avec la visite de deux sites exceptionnels. Le premier, Waimangu Volcanic Valley, qui montre plusieurs cratères trés récents. Cette zone était constitué de collines verdoyantes sans aucune activité volcanique en surface. Puis, dans la nuit du 10 juin 1886, une ligne de cratères se sont formés. Ensuite entre 1900 et 1904, le plus grand geyser du monde est entré en activité et enfin en 1917, une autre éruption eu lieu. La végétation alentour n'a donc qu'une centaine d'année. Le deuxième site Wai-O-Taipu est plus ancien, environ 800 ans, et montre plusieurs cratères, sources d'eau chaude, lac d'un vert "arsenic".
30.03.2014 Nous nous promenons dans la ville de Rotorua notamment les jardins où se trouvent de beaux batiments du début 20ème, puims le bord du lac et enfin le parc Kuirau où on peut voir quelques traces de l'activité volcanique de la région. Nous visitons ensuite Te Puia, centre culturel et artistique maori, qui offre également la possibilité de voir des geysers, des mares de boue bouillonnante et des sources d'eau chaude. Finalement, nous faisons un tour dans la forêt de Redwood californien, plantés au début du 20ème siècle afin de tester quels arbres pourraient se développer pour l'exploitation forestière, les arbres natifs ayant déjà été tous coupés. Le redwood le plus imposant fait 67 mètres de haut et 1,69m de diamètre). Camping au bord du lac bleu, où nous avons la chance de bien voir plusieurs oiseaux Tui.
29.03.2014 Ballade dans les gorges de Karangahake, qui abrite les vestiges d'une ancienne mine d'or de la fin du 19ème siècle, début 20ème. Le sentier explore les anciens batiments, anciennes galeries, tunnels (il faut une lampe de poche pour la ballade), enjambe la rivère à plusieurs reprises sur des ponts suspendus et fini par un ancien tunnel férroviaire d'un kilomètre de long (celui-ci est éclairé). Ensuite, ballade dans la réserve Howarth prés de la ville de Te Aroha. Nous rejoignons finalement le lac Rotorua avec un arrêt à la petite ville de Tirau, qui a la particularité d'avoir des enseignes et des batiments en tôle ondulée.
28.03.2014 Nous visitons la péninsule de Coromandel avec notamment les jardins d'eau Rapaura, des jardins avec des bassins et des petits cours d'eau ainsi que des sculptures faites dans des troncs de fougères arborescentes. C'est trés zen et trés joli. Nous marchons ensuite le long de la côte est jusqu'à Cathedral cove, une grande arche creusée par la mer. Finalement, nous allons à la réserve de Opoutere, voir à nouveaux des limicoles à marée haute.
27.03.2014 Nous quittons l'ile du sud et prenons l'avion pour Auckland sur l'ile du nord. Aprés avoir récupéré le camping car, identique au précédent, nous prenons la route pour la côte jusqu'à Miranda où il y a un centre ornithologique avec des observatoires et nous voyons plusieurs centaines de limicoles dont une nouvelle espèce, le Pluvier anarhynque qui a comme particularité d'avoir le bec courbé vers la droite.
26.03.2014

Sortie bateau au large de Kaikoura pour voir des albatros et d'autres oiseaux de mer. Les oiseaux suivent le bateau, nous voyons aussi des dauphins qui font des bonds prodigieux en suivant le bateau. La mer est agité après l'orage d'hier soir et il est difficile de faire des photos lorsque le bateau avance. Heureusement, le bateau s'arrête à trois reprises et appâte les oiseaux en attachant du poisson à quelques mètres du bateau. Les albatros affluent, ainsi que d'autres oiseaux tels que petrels et puffins. Le point négatif, c'est que à l'arrêt le bateau est balloté par les vagues et le mal de mer prend Carole et ne la lachera pas jusqu'à la terre ferme. Mais bon, le spectacle valait les inconvénients comme vous pourrez le voir sur les photos.

Nota: Km parcourus sur l'ile du sud de la Nouvelle-Zélande : 3900 km

25.03.2014 Le matin, nous faisons une petite marche sur une colline qui domine Picton et le Queen Charlotte sound. L'aprés-midi, nous faisons une sortie en bateau dans le sound et allons jusqu'à l'ile Motorua, réserve protégée où nous avons la chance d'observer deux nouvelles espèces d'oiseaux, et aussi de nouvelles espèces dans le sound. Bonne journée pour les oiseaux. Nous cherchons ensuite en vain les dauphins dans le sound, mais voyons des otaries à fourrure. En arrivant prés de Picton, nous voyons au mouillage un superbe yacht (apparement appartenant à un milliardaire russe), qui dans ses soutes, abrite 5 bateaux (du zodiac au hors-bord). Il semble y avoir deux piscines et aussi un helipad !!
24.03.2014 Visite de Founders Heritage Park à Nelson, un écomusée qui présente plusieurs anciens batiments de Nelson. Nous rejoignons ensuite Picton par une route qui longe la côte trés découpée de Pectorus sound et Queen Charlotte sound. La côte est trés belle et le soleil étant de la partie, et ce depuis 4 jours, c'est trés agréable de se ballader en bord de mer.
23.03.2014 Nous faisons une excusion sur Farewell spit, une bande de sable d'une trentaine de km qui s'avance dans la mer de Tasman au nord de l'ile du sud. L'excursion se fait en bus 4x4 et commence à six heures du matin afin de profiter de la marée basse. Nous faisons un premier stop pour voir le lever du soleil sur le spit et sur la mer. Nous allons jusqu'au phare classé monument historique, puis nous grimpons en haut d'une dune de sable qui nous permet de voir toute l'étendue du spit. Nous revenons en roulant le long de la mer qui remonte en voyant des oiseaux et des otaries à fourrure. Finalement, nous allons au cap Farewell qui a une arche un peu comme à Etretat. Nous finissons la journée à Nelson, l'endroit le plus ensolleilé de la Nouvelle-Zélande.
22.03.2014 Nous rejoignons la côte nord de l'ile du sud avec un arrêt ornitho à Motueka, la marée est montante et nous voyons plusieurs limicoles dont un hybride d'échasse noire et d'échasse blanche, plus deux martin-pêcheurs qui attrapent les crabes du haut d'une épave de bateau. Visite ensuite de la grotte d'Ngarua, grotte où ont été retrouvés des os de Moa (un oiseau disparu environ 400 ans après l'arrivée des ancêtres des Maori dans l'archipel, soit vers 1400). Petite ballade dans la parc de Tasman, jusqu'aux chutes d'eau de Wainui, avec un passage sur un pont suspendu au dessus du torrent, assez impressionnant.
21.03.2014 Nous allons au Cap Foulwind et à Tauranga Bay, voir la colonie d'otaries à fourrure. Il y en a plusieurs dizaines, notamment des femelles qui nourissent des jeunes, certains jeunes s'entrainant à la nage dans une sorte de piscine naturelle, bien que avec la marée montante, la piscine devient mer. Nous mettons ensuite cap à l'est et rejoignons le parc national de Nelson Lakes, où nous faisons une belle petite randonnée dans la forêt qui borde le lac où nous avons enfin l'opportunité de voir un oiseau que nous désesperions de voir, le Tui.
20.03.2014 Visite de l'écomusée Shantytown, qui recrée la vie dans la région de Greymouth dans la deuxième partie du 19ème siècle, avec notamment les diverses ruées vers l'or qui eurent lieu dans la région. A part quelques batiments originaux, la plupart sont des répliques basées sur d'ancien batiments de la région aujourd'hui disparus. C'est trés bien fait, trés pédagogique et on peut même prendre un train à vapeur sur quelques km. Ensuite, nous remontons la côte vers la nord avec arrêt à Pancake rocks, des rochers en bord de mer constitué de plusieurs couches plates, comme une pile de pancakes. La mer se fracasse contre les rochers ce qui donne un beau spectacle.
19.03.2014 Nous visitons le parc national de Arthur Pass's avec le col à 950m entouré de montagnes (toujours la chaine des Alpes du sud). Nous faisons plusieurs petites randonnées qui nous amènent à des cascades et à des vallées sauvages. Le col marque la séparation entre est et ouest de la chaine de montagne et le temps est trés délimité. A l'ouest, couvert et pluvieux. A l'est, dégagé et ensoleillé. C'est impressionnant de voir la séparation. Nous rejoignons ensuite la côte ouest au bord de la mer de Tasman.
18.03.2014 Nous continuons la route vers le nord en longeant la côte ouest bordée par la mer de Tasman. Le temps se dégage vers midi et nous pouvons approcher le glacier Fox afin d'admirer ses crevasses et ses couleurs bleutées. Nous allons ensuite au glacier Franz-Josef, où le temps est plus couvert et la vue moins spectaculaire. Il faut voir aussi que le glacier est en recul net (voir photo). Nous visitons ensuite un centre de protection des kiwis et pouvons voir 3 kiwis dans une pièce sans lumière car le kiwi est actif surtout la nuit. C'est probablement la seule occasion que nous aurons de voir des kiwis car dans la nature il se fait trés rare et trés discret.
17.03.2014 Visite de la petite ville de Arrowtown qui a conservé quelques batiments de la fin du 19ème siècle. Nous faisons ensuite route au nord ouest. Arrêt à Wanaka avec visite d'un musée d'avions de guerre et de voiture anciennes. La pluie revient en milieu d'après midi et nous traversons le parc national de Mount Aspiring sans rien voir car il pleut des cordes et les montagnes sont dans les nuages. Arrivée à Haast sur la côte ouest sous une pluie battante. C'est là que l'on apprécie d'être en camping-car et non sous la tente.
16.03.2014 Nous continuons la route qui nous amène jusqu'à Milford Sound et de là nous faisons une croisière de 2 heures à travers le fjord et jusqu'à la mer de Tasman sur la côte ouest de la Nouvelle-Zélande. Cette région est trés sauvage, pas d'habitants, pas de routes, à part celle venant de Te Anau, quelques sentiers de grandes randonnées et des refuges.
15.03.2014 Le matin, nous visitons un wildlife center, qui vise à protéger quelques espèces d'oiseaux endémiques et en danger de la Nouvelle-Zélande, comme le takahé, une sorte de grosse poule d'eau. Ensuite, nous visitons le parc national Fjorland, avec la route de Te Anau à Milford sound, qui est entourée de hauts sommets, avec de nombreuses cascades et une forêt luxuriante.
14.03.2014 Nous continuons de longer la côte sud, en s'arrêtant à deux pointes. La première, Slope point est le point le plus au sud de l'ile du sud. La deuxième Waipapa point nous permet de voir encore un lion de mer, ainsi que des sternes très coopératives (voir photos). La côte est trés sauvage, avec des pointes rocheuses, de grandes baies et d'immenses plages de sable ou de galets. Nous mettons ensuite cap au nord ouest, pour rejoindre le parc national de Fjordland. Nuit à Te Anau au bord du lac du même nom.
13.03.2014 Nous longeons la côte sud du pays, dans la région des Catlins. Tout d'abord, Canibal bay où nous voyons 14 lions de mer. Puis, diverses chutes d'eau, plages et baies jusqu'à Curio bay où nous avons la chance de voir à nouveau 3 manchots antipodes et des dauphins d'Hector qui s'amusent avec les quelques baigneurs.
12.03.2014 Nous retournons à la pointe de la péninsule d'Otago pour voir les albatros voler. Comme il y a pas mal de vent, les albatros se régalent en planant (et Pascal aussi en faisant plein de photos). Nous explorons ensuite des petites baies et de belles plages de la péninsule. Nous descendons la côte vers le sud avec un arrêt à la pointe Nugget.
11.03.2014 Visite le matin du centre de Dunedin avec ses batiments et églises trés britanniques. Visite du musée des colons de l'Otago, la région où nous sommes. L'aprés-midi et la soirée sont 100% nature avec une excusion organisée par une agence spécialisée. Tout d'abord, nous faisons un tour en bateau qui nous amène à la pointe de la péninsule Otago. Là nous voyons des albatros et des otaries à fourrure. Ensuite, visite du Royal Albatross Center, qui permet l'observation d'une colonie d'albatross à traves une glace sans tain, ce qui permet de les observer sans les déranger. Il y a quelques jeunes avec encore du duvet. Pour finir, nous rejoignons une ferme privée qui a amménagé sa côte afin d'observer les otaries, les lions de mer et les manchots antipodes (manchots à oeil jaune). Nous en voyons une dizaine, c'est super sympa.
10.03.2014

Nous longeons la côte avec plusieurs arrêts. Le premier aux Moeraki Boulders, il s'agit de concretions autour d'organismes marins qui ont plusieurs millions d'années, qui après avoir été enfoui dans la terre au fil des ans, réapparaissent avec l'érosion et tombent sur la plage. Le deuxième arrêt à la pointe de Shag où nous voyons plusieurs dizaines d'otaries à fourrure. Et finalement Dunedin, la ville principale de la région d'Otago, où nous visitons le musée d'Otago qui comporte de belles collections d'objets maoris et des iles du pacifique. Ballade dans le trés british jardin botanique et pour finir ballade sur la plage de St Kilda prés du camping.

Nota: dans la rubrique GALERIES PHOTOS, nous avons publiè un diaporama spécial FLEURS DU CHILI.

09.03.2014

Nous retournons sur le côte est, plus précisément dans la petite ville de Oamaru. En chemin, nous nous arrêtons à Elephant Rock, une petite zone avec de gros rochers. Cette région entre les montagnes et la mer est constitué de lacs avec de petites montagnes, qui rappelle un peu l'Ecosse (le temps est aussi similaire :-).
A Oamaru, nous nous balladons dans le port, la vieille ville victorienne et le jardin botanique. Le soir, nous allons observer quelques rares manchots antipodes.

08.03.2014 Nous rejoignons le parc national de Aoraki/Mount Cook, où nous faisons plusieurs ballades qui nous font découvrir toute la chaine de montagne qui entoure le Mont Cook, point culminant de ce parc à 3593m.
07.03.2014 Matinée ornitho à la découverte de nos premiers oiseaux de Nouvelle-Zélande, à Goversnor's bay et au lac Ellesmere près de Christchurch. Nous voyons déjà beaucoup d'oiseaux ce qui est trés sympathique. Dans l'après-midi, nous rejoignons la forêt Peel où nous faisons une ballade de deux heures qui nous amène à voir de nouveaux oiseaux très peu farouche (on dirait même qu'ils viennent nous voir), de trés grands arbres et une petite cascade.
06.03.2014 Troisième avion entre Auckland et Christchurch. Aprés les courses, nous allons directement au camping afin de prendre du repos après ces 27h de voyage et de nous familiariser avec notre camping car. Il est assez grand pour nous deux. Pour le couchage nous sommes trés à l'aise et le coin kitchenette est suffisant.
05.03.2014 Nous passons en fait la date du 05 mars de manière virtuelle, car après 13h de vol, lorsque nous arrivons à Auckland, c'est déjà le 06 mars 04h30 du matin.
Nuit
04.03.2014

Visite de Antofagasta (le centre ville et le port de pêche). Visite du site de la Portada, un rocher en forme d'arche prés de la côte. Nous prenons ensuite l'avion pour un voyage qui en tout va durer 27h. Tout d'abord, Antofagasta - Santiago, puis Santiago (départ 23h30) - Auckland (Nouvelle-Zélande).

Nota: Km parcourus sur le nord du Chili: 4000 km

03.03.2014 Longue route entre Arica et Antofagsta. 750 km de désert en 10h30 de route, arrétés 1 heure suite aux travaux sur la route qui descend dans un des canyons.
02.03.2014 Nous rejoignons Arica où nous visitons le musée archéologique qui retrace à travers des objets, la vie des premiers habitants de la région. Nous montons à la colline du Moro qui domine tout Arica. Pour finir, ballade le long du front de mer et au port de pêche où nous voyons plusieurs lions de mer et des pélicans qui se régalent des dêchets de poissons jetés à la mer par les pêcheurs et les poissonniers.
01.03.2014 Sur les conseils de notre hôte à "Terrace Lodge", nous partons au nord de Putre. Les paysages sont effectivement magnifiques et la piste en assez bon état, bien que parfois vertigineuse. Tout d'abord, le canyon "Quebrada de Allane" avec de superbes couleurs de roche. Nous croisons la voie ferré qui va de Arica à La Paz (en Bolivie). Ensuite, le site de Suriplaza, tout simplement extraordinaire, comme le montre les photos. Nous avons passé un col à 4850m d'après la carte.
28.02.2014 Visite du parc national de Lauca, point d'orgue de cette quinzaine dans le Norte Grande. Le lac Chungara (4500m) est dominé par le volcan Paniracota (6342m). A l'arrière, le volcan Pomerape (6240m). A l'est, en Bolivie, le volcan Sajama (6542m). Et un peu plus au sud, toujours actif, le volcan Guallatiri (6063m). Comme vous pouvez le voir sur les photos, nous sommes au plus haut des Andes en tout cas sur notre programme de visite.
27.02.2014 Nous passons une bonne partie de la journée sur la côte pacifique autour de Arica. La mer est tellement poissonneuse à cet endroit (d'où les éternels conflits entre pêcheurs chiliens et péruviens), que nous voyons des milliers d'oiseaux de mer qui pêchent ou sont posés soit sur les rochers soit sur les plages. C'est trés impressionnant le nombre d'oiseaux que nous voyons : cormorans, pélicans, goelands, mouettes, sternes, fous.
Ensuite, nous remontons dans les hautes montagnes jusqu'à Putre (3500 m), point de départ pour la visite du parc national de Lauca.
26.02.2014 Route entre Colchane et Arica. La route panaméricaine avant Arica est particulièrement impressionnante car la route doit descendre dans 4 grands canyons, le plus grand faisant 12 km de large avec un dénivellé de 1000 mètres. Ballade dans le centre de Arica où plusieurs batiments comme la cathédrale ou l'ancienne douane ont été construits par Gustave Eiffel à la demande du Pérou qui à l'époque possédait cette partie nord du Chili.
25.02.2014 Visite du parc national Volcan Isluga. Les montagnes et la puna (prairie de haute altitude) sont trés jolies. Le volcan est toujours actif et domine le parc du haut de ses 5530m. Cependant nous sommes un peu déçus car il n'y a aucune infrastructure, pas de maison du parc, ni cartes pour se diriger.
24.02.2014 Visite de la ville fantome de Humberstone. Il s'agit de l'ancienne ville attenante à la mine de salpêtre qui fut en fonction de 1880 à 1960. On peut voir les batiments de la mine, les ateliers, les logements en baraquement pour les travailleurs et les maisons du personnel plus haut gradé. C'est trés intéressant. Nous rejoignons ensuite Colchane à 3730m d'altitude prés de la frontière Bolivienne et du parc national Volcan Isluga que nous visiterons demain. Sur la route, dans les hauts plateaux andins, nous avons passé un col à 4351m.
23.02.2014 Journée route afin de monter dans le nord, où nous rejoignons Iquique, ville au bord du pacifique, avec de belles plages bondées (c'est dimanche) et surtout une rue avec d'anciennes demeures du temps de la gloire de Iquique, construites entre 1880 et 1930.
22.02.2014 Matinée détente, puis nous visitons l'Aldea de Tulor. Il s'agit d'un site archéologique qui à mis au jour des anciennes habitations indigènes de la région de San Pedro de Atacama et du salar, qui vécurent dans la région entre 800 av.JC et 500 ap.JC. Visite des vallées de la Muerte (Mort) et d'une vallée attenante toute verdoyante du fait de la rivière qui la traverse.
21.02.2014 Nous montons à nouveau jusqu'à 4300m, aux Geysers du Tatio. Il s'agit d'une vallée volcanique avec plusieurs petits geysers, des trous d'eau bouillonnante jusqu'à 85°C. En cours de route, nous nous arrêtons à deux grands points d'eau qui sur ces hauts plateaux attirent une grande quantité et diversité d'oiseaux. Nous voyons plusieurs nouvelles espèces.
20.02.2014 Matinée détente, puis dans l'aprés-midi nous montons sur les hauts plateaux andins à 4300 m d'altitude pour rejoindre les lagunas Miscanti et Ménique, deux grands lacs avec quelques oiseaux dessus. A cette altitude, le souffle est court et il faut donc marcher lentement sans efforts.
19.02.2014 Journée sur le Salar de Atacama (lac asséché avec une croute de sel) et plus particulièrement sur la Laguna Chaxa, où nous observons des flamands roses. Le salar est tout plat, entouré de montagnes qui culminent à 5000m.
18.02.2014 Nous rejoignons San Pedro de Atacama (2300m d'altitude), point central pour toutes les excursions dans le désert d'Atacama où nous allons passer 5 jours. Visite du Pukara de Quitor, il s'agit des ruines d'un village Atacamian datant du XIIème siècle. Il fut l'un des derniers bastions de résistance indigène à l'envahisseur espagnol. Nous allons ensuite à la Vallée de la Lune, afin de voir le coucher du soleil sur ce magnifique endroit où des paysages lunaires s'embrasent au soleil couchant.
17.02.2014 Nous prenons l'avion pour Antofagasta 1300 km au nord de Santiago. Et là, changement complet de paysage, c'est le grand désert. Nous prenons la route qui longe le pacifique, à gauche la mer, à droite, les montagnes arides. Absolument aucune végétation, quelques villages éparses. C'est un grand choc. Nous prenons ensuite à l'intérieur des terres, dans le désert d'Atacama. Nous rejoignons Calama à 2300m d'altitude, ville minière, juste à côté se trouve la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde, Chuquicamata. De Antofagasta à Calama, nous avons fait 300 km dans notre pick-up 4x4 à travers le grand désert.
16.02.2014

Grande ballade dans le parc Metropolitano, qui domine Santiago, en ce dimanche, rendez-vous des cyclistes et joggeurs. Visite ensuite du musée d'art précolombien, qui présente de beaux objets des tribus chiliennes, ainsi que des civilisations pré-colombiennes de l'Amérique centrale et du sud.

Nota: Km parcourus sur le Centre et l'Araucanie: 3700 km

15.02.2014 Visite du parc national de Nahuelbuta qui protége une grande forêt d'araucaria sur la côte. Il y a de trés beaux spécimens et une superbe vue au sommet d'un énorme rocher de granit. Nous faisons ensuite 8 heures de route pour rejoindre Santiago.
14.02.2014 Nous faisons le tour du grand lac Budi situé au bord de l'océan pacifique. Nous y voyons quelques nouvelles espèces d'oiseaux. Nous sommes toujours en Araucanie, non plus celle des lacs et volcans, mais celle plus rurale de la côte pacifique. Nous continuons ensuite notre route vers le nord jusqu'à Angol.
13.02.2014 Après être descendus si au sud (nous sommes à presque 1000 km de Santiago), il faut bien remonter. Nous commencons donc par une première étape qui nous amène jusqu'à Temuco, après un détour par Valdivia au bord du pacifique, qui en fait ne le valait pas, le détour... Seule attraction, le marché au poisson au bord de l'estuaire où se prélassent plusieurs lions de mer (ils récupèrent les déchets des poissoniers).
12.02.2014 Le temps est toujours couvert, donc pas de volcan Puyehe. Par contre, le ciel est dégagé sur le volcan Osorno plus au sud que nous rejoignons. Il est situé dans le parc national de Vicente Perez Rosales, où il y a également de trés belles chutes d'eau. Avec la voiture nous montons jusqu'à la station de ski qui nous amène sur les pentes du volcan Osorno (2660m). Nous dominons toutes les montagnes alentours, avec au pied le lac Llanquihue.
11.02.2014 Nous changeons de région, allant vers le sud et visitons brievement le parc national Puyehue. Il y a trés peu de sentiers de randonnées et l'accent est mis sur les thermes d'eau chaude. Malgré tout, nous voyons une belle cascade et notre hotel donne sur le lac Puyehue. De notre balcon, nous voyons un renard, des colibris et des perruches !! Le temps est couvert et les nuages cachent les deux volcans tout proche. Peut-être demain...
10.02.2014

Grande randonnée dans le parc national de Huerquehue, qui nous fait découvrir les lacs, les forêts et les cascades d'Araucanie. 6 heures de randonnée, avec une belle montée de 500 m de dénivelé ; nous sommes à plat.

Nota: dans la rubrique GALERIES PHOTOS, nous avons publiè un diaporama spécial GUANACOS.

09.02.2014 Nous rejoignons le parc national Villarica qui abrite trois volcans (Villarica, Quetrupillan, Lanin). Nous faisons une belle randonnée sur les pentes du volcan Villarica, qui nous permet de dominer la chaine de montagnes environnantes ainsi que le lac Villarica.
08.02.2014 Toujours au parc Conguillio, où nous faisons plusieurs petites randonnées. Le temps est encore couvert, mais se dégage un peu en fin d'après-midi et nous pouvons apercevoir par moment le sommet du volcan.
07.02.2014 Nous continuons notre visite du parc national de Conguillio, surtout le sud où la piste est plus praticable ; en prenant plusieurs petits sentiers de randonnées. Le temps est couvert et pluvieux surtout le matin et nous ne voyons pas le volcan. Par contre, nous voyons de superbes lézards verts et bleus.
06.02.2014 Nous visitons le parc national de Conguillio qui se caractérise par des forêts d'Araucaria mais surtout le volcan Llaima. Volcan actif, la dernière éruption datant de 2008. Il y a aussi plusieurs immenses coulées de laves plus ou moins anciennes, ainsi que plusieurs lacs. Malheureusement, la piste qui traverse le parc est trés accidentée et un 4x4 aurait été plus pratique. Enfin, on s'en sort sans avoir cabossé la voiture, ouf !!
05.02.2014 Journée de route afin de nous approcher de la région d'Araucanie. 500 km d'autoroute entre Santiago et Los Angeles (la Chilienne, pas la Californienne :-). L'autoroute est en bon état à 2x2 voies ce qui nous assure un bon temps de trajet. La région au sud de Santiago est surtout vinicole et primeur, alors que la région de Los Angeles, on trouve beaucoup de plantations d'arbres (conifères et eucalyptus).
04.02.2014 Nous visitons la ville de Valparaiso à une centaine de km de Santiago sur la cote. La ville s'est étendue sur les collines qui dominent la mer (les rues sont trés pentues) et le port trés actif (vous pouvez le voir avec les photos de centaines de conteneurs). Nous visitons "La campana", la maison que possédait Pablo Neruda, poête chilien (voir lien). Nous visitons ensuite le musée naval qui retrace l'histoire de la marine chilienne avec notamment la guerre d'indépendance en 1810 et la guerre du pacifique contre le Pérou en 1879.
Nous allons ensuite au bord de l'estuaire de la rivière Maipo (prés de San Antonio) où nous pouvons observer plusieurs nouvelles espèces d'oiseaux dont des Pélicans.
03.02.2014

Nous nous levons aux aurores pour prendre l'avion pour Santiago à 6h45. Arrivés à l'aéroport, nous récupérons la voiture de location et rejoignons notre hotel sans problème. Ballade dans le centre ville de Santiago où nous voyons les principaux batiments historiques. Fini le vent et ciel couvert de Patagonie, voici le soleil et la chaleur (32°C) de Santiago et du centre du pays.

Nota : km parcourus en Patagonie: 1840 km

02.02.2014 Nous allons à la réserve forestière nationale de Magallanes, où nous faisons une randonnée de trois heures qui nous amène au sommet du mont Andino qui domine la ville de Punta Arenas. Puis nous longeons la côte sud, où nous observons plusieurs groupes de dauphins.
01.02.2014 Route de Puerto Natales à Punta Arenas. L'après-midi, ballade en ville et sur le front de mer de Punta Arenas. Visite du musée naval de la ville,assez bien fait avec une reconstitution d'un poste de pilotage de bateaux ; des maquettes de bateau de la marine chilienne et quelques informations intéressante telle que le fait que le chili possède plus de territoire en Antarctique que sur le continent sud-américain (62% en Antarctique).
31.01.2014 Nous faisons une randonnée de trois heures qui nous amène au sommet du mont Dorotea qui domine la ville de Puerto Natales. Comme c'est sur un terrain privé, l'accés est payant à la maison de la famille Saavedra, qui au retour nous accueille avec thé/café et sandwiches. Sympa !! Nous visitons ensuite le musée historique de la ville qui retrace la vie des tribus d'origine de la Patagonie, les Aonikenks et Kawesquar ; ainsi que celle des premiers colons à la fin du XIXème siècle. Ballade ensuite dans la ville afin de photographier les maisons anciennes.
30.01.2014 Nous quittons Torres del Paine en direction de la frontière pour rejoindre l'argentine. Malheureusement, la frontière coté chilien est fermée car les douaniers sont en grève. Après trois heures d'attente et peu d'évolution (et d'information) sur la situation, nous décidons d'annuler notre escapade argentine. Nous rejoignons donc Puerto Natales.
29.01.2014 Pour notre dernier jour dans le parc, nous sommes chanceux. Le temps est complétement dégagé et nous voyons tous les sommets de la chaîne de Paine. Nous faisons une randonnée d'environ 4h30 aller/retour qui nous amène coté est du parc où nous voyons mieux les tours à l'arrière du massif. Nous croisons des troupeaux de Guanacos (jusqu'à 250 ensembles), ainsi que des condors qui planent dans le vent toujours présent dans ce pays. Ce coin est normalement territoire du Puma, que nous ne voyons pas (vous verrez sur les photos que l'on a tout de même vu son dernier repas - il se nourrit à 40% de Guanacos).
28.01.2014 Hourrah !! Le temps s'est amélioré et les sommets sont dégagés. Nous pouvons enfin voir les tours et sommets de Paine dans toute leur splendeur. Nous marchons jusqu'à une cascade puis allons jusqu'au "Mirador Cuernos" qui approche des sommets. Sur les photos, vous verrez le plus haut sommet à gauche (enneigé) qui culmine à 3050m (le Cerro Paine Grande). Et les deux tours de granit elles, culminent à 2600m. Petite anecdote: il n'y a aucune station service dans le parc ou aux abords. Ce qui fait que si vous restez plusieurs jours à silloner le parc, il faut acheter de l'essence au noir, que les hotels se font un plaisir de vous vendre en multipliant le prix habituel par 2,5. Enfin, cela dépanne et nous permettra de rejoindre l'Argentine sans soucis.
27.01.2014 Nous faisons deux randonnées dans le parc. La première nous amène au Lago Grey jusqu'à une presqu'ile où s'échouent les icebergs qui se sont détachés du glacier Grey, que nous voyons au bout du lac. Malgré le temps couvert, c'est trés beau car les sommets se dégagent un peu et on peut voir de la neige fraiche. La deuxième randonnée grimpe trés dur au "Mirador Lago Toro". Arrivés non loin du sommet, le temps se gâte avec de forts vents et de la pluie. La visibilité étant probablement restreinte au point de vue, nous décidons de redescendre. Nous voyons malgré tout, 2 condors des andes prés de l'arrivée.
26.01.2014

Nous prenons la route de Torres del Paine en commencant par visiter la grotte du Milodon. Il s'agit d'une immense grotte à flan de montagne (200 de long sur 80 de large et 30 de haut). Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des os de Milodon (voir photos), un animal préhistorique qui vivait il y a 14500 ans et a disparu vers 10000 ans avant JC. Les fouilles ont également révélées des traces des habitants (vers 11000 avant JC), les Aonikenks. Nous rejoignons ensuite Cerro Castillo (près de la frontière argentine) et de là suivont une piste sur une centaine de km qui nous amène au parc national de Torres del Paine, que nous traversons pour rejoindre notre hotel au sud du parc. Le temps est couvert avec des averses, et nous ne faisons qu'apercevoir lees tours de Torres dans les nuages. Espérons que les jours à venir nous permettrons de les voir dans toute leur grandeur.

25.01.2014 Nous faisons une excursion en bateau à la journée dans le fjord "Ultime espérance" entre Puerto Natales et le parc national de Bernardo O'Higgins. Ce parc protège le champ de glace de Patagonie sud, et le bateau nous emmène donc au pied de deux glaciers majestueux: le glacier Balmaceda que nous approchons sous une forte houle, puis le bateau nous dépose près du glacier Serrano que nous rejoignons après une petite marche de 20 mn. C'est vraiment superbe. De plus, au loin, nous apercevons les montagnes de Torres del Paine que nous devrions voir de plus près dés demain.
24.01.2014 Route de Punta Arenas à Puerto Natales où nous arrivons en début d'après-midi. Ville étape pour le parc de Torres del Paine. Promenade sur le front de mer où nous voyons des dizaines de cygnes à cou noir. Au loin des sommets enneigés et des glaciers. Et un vent à décorner....etc.
23.01.2014 Nous partons à 200km de Punta Arenas, pour visiter le parc national de Pali Aike. Ce parc regroupe plusieurs cratères d'anciens volcans ainsi que des champs de lave. Le parc est perdu au fin fond de la prairie où il n'y a aucun arbre et où vivent les guanacos et nandous.
22.01.2014 Nous allons à Seno Otway à une soixantaine de km de Punta Arenas, où il y a une colonie de Manchots de Magellan. A cette époque, il y a déjà des jeunes qui commencent à perdre leur duvet. En repartant nous avons la chance de voir 8 condors qui tournoyaient au dessus d'une carcasse de mouton.
21.01.2014 Nous passons la journée en Terre de feu avec une agence de voyage locale. Nous prenons d'abord le ferry pour traverser le détroit de Magellan. C'est l'occasion de voir plein d'oiseaux de mer tel qu'albatros et pétrels. La traversée dure 2h30 jusqu'à la petite ville de Porvenir où nous visitons le musée local. Nous prenons ensuite une piste sur une centaine de km au sud pour rejoindre le site d'une colonie de manchots royaux (qui d'habitude ne sont vus qu'en géorgie du sud, Falklands ou Antarctique). Avec le vent et la mer houleuse en arrière-plan, on sent vraiment l'ambiance du grand sud. Longue route de retour vers Punta Arenas en passant par le nord de la Terre de Feu.
20.01.2014 Petite ballade dans la ville de Punta Arenas avec quelques beaux batiments du début 20ème autour de la place principale. Nous longeons ensuite le détroit de Magellan sur 50 km au sud de Punta Arenas, pour atteindre Fort Bulnes (Fort construit en 1844 par le gouvernement chilien pour renforcer son autorité sur la péninsule). Les batiments ont été reconstruits en 1944.
19.01.2014 Vol de Paris à Santiago. Puis après plusieurs heures d'attente, vol pour Punta Arenas en Patagonie chilienne. Nous arrivons à notre hotel à 20h30 (= 0h30 à Paris, soit 29 heures de voyage !!)

 

© Carole & Pascal Pelletier